Cabiria
Action de santé communautaire avec les personnes prostituées à Lyon.

Accueil du site > L’association > Nos communiqués de presse

Nos communiqués de presse

  • 30 novembre 2016 : VERS L’ÉRADICATION DU VIH ?

    « Le XXIe siècle doit être celui de l’éradication du Sida. Notre victoire dépendra de notre volonté politique à agir ensemble, des moyens que nous y consacrerons et de notre détermination à protéger les droits de tous les individus, sans distinction ni jugement. » , Marisol Touraine, 9 juin 2016. On aurait pu espérer, avec ces mots prononcés par la Ministre de la Santé, une année un peu plus offensive vers l’éradication du VIH. Ou peut-être n’avons nous pas bien saisi la stratégie politique du (...)

  • 17 décembre 2013 : Luttons contre les violences faites aux travailleuses du sexe

    Depuis 2003, une journée internationale de lutte contre les violences faites aux travailleuses du sexe est organisée le 17 décembre en mémoire des travailleuses du sexe assassinées et pour la lutte contre la stigmatisation engendrant ces violences. En ce 17 décembre 2013, quelques jours après l’adoption par l’Assemblée nationale de la proposition de loi visant à pénaliser les clients des personnes prostituées, la situation à Lyon, comme ailleurs, ne fait que s’aggraver : augmentation des agressions, (...)

  • 17 décembre 2013 : Mobilisation des travailleuses du sexe à Lyon le 17 Décembre

    Communiqué de presse - 17 décembre 2014 – Lyon Journée internationale de lutte contre les violences envers les travailleuses du sexe Des travailleurs/ travailleuses du sexe et des acteurs/actrices de santé appellent à la mobilisation ce 17 décembre 2014 à Lyon contre les arrêtés municipaux anti - stationnement et anti - circulation visant les travailleuses du sexe du quartier de Gerland. Alors que le Sénat étudie toujours la prochaine loi de répression de la prostitution, nous nous mobilisons à Lyon (...)

  • 1er décembre 2013 : La pénalisation des clients des travailleuses du sexe fait le jeu du sida

    En ce 1er décembre, journée mondiale de lutte contre le sida, Cabiria souhaite rappeler le rôle fondamental des travailleuses et travailleurs du sexe dans la lutte contre l’épidémie. Car ce sont bien elles et eux qui, au quotidien, parviennent à faire valoir le préservatif auprès de leurs clients. Elles/ils démontrent ainsi que le travail du sexe n’est pas en soi un facteur d’exposition particulière au VIH, mais que l’essentiel est bien la capacité d’action des personnes. Or, cette capacité des (...)

  • 22 octobre 2013 : Rassemblement du 26 Octobre 2013 pour les droits des travailleuses du sexe et contre la pénalisation des clients

    Le groupe Socialiste de l’Assemblée Nationale, suite à l’examen du rapport parlementaire de Maud Olivier [1], a déposé une proposition de loi visant à lutter contre la prostitution [2]. L’un des piliers de cette loi est la pénalisation des clients des prostituées. Ce projet doit être examiné à l’Assemblée Nationale à partir du 27 novembre 2013. Plus d’une centaine d’associations, qu’elles interviennent dans le domaine du soutien aux travailleuses du sexe, du féminisme, de la santé, de la lutte contre le sida (...)

  • 25 mai 2013 : Communiqué de presse du 25 mai 2013

    MOBILISATION CONTRE LA RÉPRESSION DE LA PROSTITUTION Les prostituéEs travaillant dans le quartier de Gerland (Lyon 7 et 8) organisent un rassemblement suivi d’une manifestation le mercredi 29 mai place Jean Macé à 15h, pour dénoncer et lutter contre la répression massive dont elles sont victimes depuis mars 2013. Elles sont soutenues par l’association de santé communautaire CABIRIA ainsi que par d’autres associations de santé, associations féministes et acteurs du monde médico-social : Médecins du (...)

  • 30 novembre 2012 : Communiqué de presse 1er décembre 2012

    La pénalisation des clients des travailleuses du sexe fait le jeu du sida En ce 1er décembre, journée mondiale de lutte contre le sida, Cabiria souhaite rappeler le rôle fondamental des travailleuses et travailleurs du sexe dans la lutte contre l’épidémie. Car ce sont bien elles et eux qui, au quotidien, parviennent à faire valoir le préservatif auprès de leurs clients. Elles démontrent ainsi que le travail du sexe n’est pas en soi un facteur d’exposition particulière au VIH, mais que l’essentiel est (...)

  • 3 juillet 2012 : Projet du parti socialiste : l’état s’immisce dans la sexualité entre adultes consentants

    Réaction du collectif Droits & Prostitution au projet de Mme Belkacem de faire disparaître la prostitution. Dans un entretien accordé au Journal du Dimanche, ce samedi 23 juin 2012, Mme Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes et porte-parole du gouvernement a évoqué vouloir la « disparition de la prostitution » [1]. Comme associations de travailleurSes du sexe, de santé communautaire et de lutte contre le sida, nous sommes inquietEs quant aux motivations et aux moyens qui vont (...)

  • 8 mars 2012 : 8 mars pour TOUTES !

    Le 8 mars sera une journée de lutte et de solidarité pour les droits des femmes, de toutes les femmes. Dans cette période de crise aigüe, les attaques touchent particulièrement les femmes dans le monde entier. Nous sommes solidaires des femmes en lutte en Grèce, en Espagne, au Portugal comme en Egypte, en Tunisie et dans tous les pays. En France nous sommes aux côtés des salariées de Lejaby et de toutes celles qui se battent pour leur emploi et leurs conditions de travail, de celles qui se battent (...)

  • 16 décembre 2010 : Journée Internationale de lutte contre les violences faites aux travailleuses et travailleurs du sexe

    Depuis 2003, une journée internationale de lutte contre les violences faites aux travailleuses du sexe est organisée le 17 décembre en mémoire des travailleuses du sexe assassinées et pour la lutte contre la stigmatisation engendrant ces violences. En France, la prostitution n’est pas interdite mais de nombreuses mesures criminalisent les travailleuses du sexe. En effet, depuis 2002, la municipalité de Lyon conduit une politique d’arrêtés municipaux (interdisant la prostitution ou le stationnement (...)

  • 6 janvier 2010 : La répression contre le dialogue

    Pour la cinquième fois en sept ans, le Maire de Lyon a pris un arrêté municipal à l’encontre des personnes prostituées exerçant à Lyon. Ce texte, signé par Gérard Collomb sur la demande du Préfet, accentue la politique de mise à l’écart, d’éloignement et de criminalisation des personnes prostituées, au détriment de leur sécurité physique et de leur santé. Ainsi depuis 2002, la Préfecture et le Maire de Lyon s'enferment dans une stratégie répressive qui, outre les conséquences discriminatoires à (...)

  • 28 mai 2008 : Prostituées de lyon : Ni victimes, ni délinquantes

    Le 2 juin 1975, les prostituées lyonnaises occupaient l'Eglise Saint-Nizier pour protester contre les violences institutionnelles et le harcèlement policier dont elles étaient la cible. 33 ans après, quelle est la situation des personnes prostituées à Lyon ? La loi de Sécurité Intérieure de mars 2003, réintroduisant le délit de racolage passif, maintient les personnes prostituées dans un statut de délinquantes (contrôles d'identité, gardes-à-vue répétées, procès...) ou de victimes (de (...)

  • 27 septembre 2007 : Intimidation, menaces et répression

    Alors qu'au plus haut niveau de l'état on s'agite pour organiser la disparition des "indésirables" en convoquant les préfets indisciplinés, le menu fretin n'entend pas rester les bras croisés. Un Officier de Police Judiciaire de la Police aux Frontières a invité, la semaine dernière, la directrice de l'association Cabiria à venir le rencontrer afin « d'aborder certains dossiers ». Celle-ci s'est vu proposer, en toute simplicité, de dénoncer les personnes sans (...)

  • 31 juillet 2007 : Jacques Gérault et Gérard Collomb expulsent les personnes prostituées main dans la main.

    Nous avons été informés ce matin du dernier arrêté municipal visant à éloigner les personnes prostituées du quartier Perrache. Signé de Gérard Collomb le 30 juillet 2007, cet arrêté interdit de nouvelles rues du quartier au stationnement des camionnettes des personnes prostituées. Le Maire de Lyon entend donc donner une suite aux mesures répressives qu'il a déjà prises ces dernières années, mais il le fait, cette fois, conjointement au nouveau préfet du Rhône, Jacques Gérault, dont les opérations coup de (...)

  • 27 juillet 2007 : "Nettoyage" du quartier Perrache par le nouveau préfet du Rhône : Cabiria réagit aux côtés des personnes prostituées.

    Depuis son arrivée à Lyon, le nouveau Préfet du Rhône, Jacques Gérault, a fait preuve de sa volonté de régler le « problème » des camionnettes à Perrache de la manière forte. L'opération coup de poing du jeudi douze juillet, à laquelle l'ensemble des médias avait été convié, n'était qu'un début. D'autres opérations similaires se succèdent depuis, à raison de deux ou trois par semaine. À aucun moment le Préfet n'a daigné informer les associations travaillant avec les personnes prostituées (...)

  • 1er octobre 2006 : Collomb propose l’éradication de la prostitution à Perrache : Cabiria réagit aux côtés des personnes concernées !

    A en lire les medias, nous serions dans une situation très grave à laquelle il faudrait vite réagir. La situation est grave en effet Mr Collomb, et il n’aura pas été de trop de vous alerter tant de fois au cours des derniers mois. Oui, vous avez été prévenu que nous trouvions scandaleux d’avoir amoncelé toutes ces camionnettes dans un si petit site, oui elles sont venues l’hiver dernier, nombreuses, s’époumoner sous vos fenêtres pour hurler leurs colères d’être ainsi traitées, et oui enfin, vous saviez (...)

  • 11 mars 2006 : Lettre de protestation des personnes prostituées du Quartier Perrache.

    à Monsieur le maire de la ville de Lyon, Gérard COLLOMB Nous, personnes exerçant librement notre activité dans les quartiers Perrache, Charlemagne et Pasteur, actuellement visées par l’arrêté municipal de la ville de Lyon en date du 14/10/2006, voulons vous faire part de notre indignation par rapport à cette décision. Cela fait déjà quatre ans que nous exerçons dans ces différentes rues, nous fûmes transportées d’un endroit à un autre, déplacées comme du bétail d’une place à une autre, expulsées du (...)